Bois Energie : les chiffres clés 2016

Déchiqueteuse à grappin
Une énergie locale bon marché et 100 % renouvelable, le bois déchiqueté à tout les atouts pour vous convaincre!

Bois Energie : des indicateurs au vert


La filière bois énergie d’origine bocagère coordonnée par la Fédération des cuma continue de croître comme en atteste ces différents indicateurs :
Chiffres bois énergie 2016

Les trois cuma innovation : au service des agriculteurs

Calvados Innovation, Ecovaloris, Innov’61 sont les trois cuma départementales en Basse-Normandie. En 2015, ces cuma poursuivent leur croissance et proposent de nouvelles activités.
Ecovaloris a investi dans une faucheuse à section spéciale chanvre pour un groupe d’agriculteurs situés au carrefour des trois départements.

Concernant le bois énergie, deux grappins fendeurs ont été achetés dans la Manche et l’Orne. Ce matériel permet de fendre des billes de bois trop gros pour être admis dans la déchiqueteuse ou le combiné bois bûche. Ce dernier a terminé sa première campagne avec 3 000 stères au compteur soit le double du prévisionnel.
Enfin, pour le déchiquetage, Ecovaloris va acquérir une seconde machine en 2016 pour faire face à l’augmentation de son activité.


Filière : Fédération des cuma et structures d’approvisionnement partagent les mêmes orientations

Elles sont trois : Bois Haienergie 14, Haiecobois (50), Bois Bocage Energie (61). Elles connaissent une augmentation régulière de leur activité et elles renforcent leur partenariat pour mieux relever les défis de demain.
En 2015, la Fédération des cuma mobilise les trois structures. Plusieurs rencontres ont lieu pour répondre à des enjeux du présent et du futur. Cela s’est concrétisé avec un message politique commun avec quatre points de convergence :
  • La ressource : le bois bocager et agricole,
  • Une exploitation du bois durable,
  • Un approvisionnement des chaufferies en circuit court,
  • Un travail de terrain qui s’appuie sur le réseau cuma.

" La Fédération des cuma de Basse-Normandie s'engage dans la valorisation du bois déchiqueté. Ces valeurs coopératives inscrites dans l'économie sociale et solidaire permettent une gestion locale et durable des haies. Elles sont mises en pratique dans les cuma et les structures locales de vente".

Offre de service : réussir l’installation de sa chaufferie bois

Sept agriculteurs ont bénéficié d’un service individuel pour réussir l’installation de sa chaufferie au bois déchiqueté. Suite à un rendez-vous sur place, vous bénéficiez du dimensionnement de chaudière (puissance), de sa consommation, des conseils pour l’implantation de la chaufferie, l’analyse des devis de chauffagistes et l’accompagnement pour les aides possibles. En 2015, les projets concernent des installations pour le chauffage d’ateliers de transformations, d’ateliers veaux de boucheries et des habitations généralement couplées avec l’eau chaude de la salle de traite.

Bois Energie Maine-Normandie, « votre énergie livrée par soufflerie »

La Fédération des cuma a accompagné les structures d’approvisionnement Bois énergie du Maine (72) et Haiecobois (50) qui se sont associées pour l’investissement dans un caisson souffleur. Ce camion permet de livrer du bois déchiqueté pour des silos aériens. Si le coût de livraison est plus élevé qu’un simple bennage, cela permet de faire chuter les coûts de génie civil lors de l’implantation de nouvelles chaufferies, ou des silos difficiles d’accès.
Ce camion se déplace sur la Basse-Normandie ainsi que la Sarthe et la Mayenne.


Chantiers clé en main : 2 500 tonnes pour la première campagne

Débouchés, gros volumes, risques financiers… Afin de répondre aux inquiétudes de nombreux agriculteurs, la Fédération des cuma a accompagné les structures d’approvisionnement pour mettre en place des chantiers clé en main. Le principe est le suivant, la structure d’approvisionnement prend en charge financièrement et techniquement le chantier (abattage, déchiquetage, évacuation du bois).
L’agriculteur s’engage à maintenir des arbres de hauts jets et à receper proprement les souches. Le montant de la rémunération est fixé selon la difficulté du chantier et du type de bois. Un contrat est mis à disposition par la Fédération afin que les responsabilités de chacun, le prix de rachat du bois et les intervenants techniques soient précisés en amont du chantier.

 

Partenaires